La légende de Rosania Fulgosio

Nous sommes à la fin de 1200; tandis que Pietrone est loin du château pour participer avec ses troupes à une action militaire, le château est attaqué par des milices opposées dirigées par le jeune Lancillotto Anguissola, un vieil amour de Rosania, opposé par sa famille.

Le château tombe après une défense acharnée et le vainqueur menace de sévères représailles. La jeune castellana se jette à ses pieds, intercédant pour la vie du vaincu; les deux se reconnaissent et l'amour ancien se réveille; de sorte que cette nuit-là, Rosania échoue dans ses devoirs d'épouse.

Plus tard, cependant, Lancelot, rappelé par d'autres entreprises militaires, quitte le château avec ses soldats. Pietrone revient qui, informé par une fidèle servante de son nommé Verzuvia de la trahison de sa femme, planifie le terrible châtiment que nous avons dit: sous prétexte de construire une cachette sûre en cas de danger, il fait creuser une grotte dans la roche vivante sous les fondations du château; puis, une nuit, ayant enlevé tous les témoins possibles, il endort sa jeune femme avec un vin drogué et l'enferme; l'entrée de la "chambre maudite" est murée et soigneusement cachée.

La jeune fille meurt de cette manière horrible, et son esprit reste lié au lieu de sa malheureuse existence, se manifestant certaines nuits par des gémissements et des gémissements qui, depuis lors, auraient souvent été entendus par ceux qui habitaient le château; on apercevrait aussi parfois la silhouette diaphane d'une jeune femme vêtue de blanc qui errait dans le parc ou dans certaines pièces du château.

Dans certaines pièces du corps principal, une figure d'une jeune femme plutôt petite est récemment apparue à plusieurs reprises, les cheveux relevés par un voile et une longue robe blanche; l'apparition, qui a été vue non seulement par les propriétaires mais aussi par d'autres, y compris les visiteurs, s'en va, aussi silencieusement qu'elle est arrivée, entre dans un mur, ou disparaît dès qu'on essaie de la regarder plus attentivement.

1/10
Le mystère

Les images présentées ici ont été prises par des touristes adultes en visite, ou par des écoliers du primaire en visite avec leurs enseignants ou par des experts dotés d'un équipement spécial. Nous ou nos guides étions toujours présents et ils nous ont été montrés immédiatement, et nous pensons qu'il n'y a pas eu de manipulations, car il n'y aurait pas eu le temps nécessaire pour les faire.

Les chiffres qui ressortent sont toujours 3: une jeune femme, une très vieille et un homme

Comme tous les châteaux qui se respectent, Gropparello a aussi ses légendes et ses mystères: on parle de passages secrets, de pièces murées, de "puits de la coupe" (c'est-à-dire de ces écueils constitués de puits aux lames tranchantes coincées dans les murs, où les malheureux que le seigneur voulait «disparaître» ou que les ennemis soient jetés), etc.

Certes, il y avait des prisons, qui se trouvaient dans certaines pièces sous le corps destiné à la garnison, auxquelles on peut accéder par des tunnels bas et étroits, ce qui suggère leur fonction d'entraver l'évasion des prisonniers (actuellement cette partie ne peut être visitée pour des raisons sécurité).

Bien sûr, on parle aussi d'un fantôme; celle de la malheureuse Rosania Fulgosio, qui aurait été murée vivante par son mari, Pietrone da Cagnano, pour l'avoir trahi pendant son absence du château.

Enquêtes de Gianfranco G. Gibelli

L'AUTEUR

Gianfranco Giorgio Gibelli est né à Milan, où il est diplômé de l'Université de mathématiques, une matière qui le fascine du point de vue philosophique comme «l'art du raisonnement», selon la conception humaniste de la Renaissance. Passionné de musique, de philosophie, de psychologie, d'ésotérisme et fasciné par tous les aspects mystérieux de l'histoire, il écrit son premier "thriller autobiographique" au lycée, basé sur un fait mystérieux dans lequel il avait été impliqué l'été précédent. Après une brève expérience en tant qu'assistant bénévole à la chaire d'analyse mathématique et d'enseignement au lycée, il a rejoint une grande entreprise multinationale informatique chargée de la formation du personnel. En 1993 eut lieu la rencontre avec le château de Gropparello: c'est le «coup de foudre»; il parvient à l'acheter en y allant vivre avec sa femme Maria Rita et avec ses filles Chiara et Francesca et en se consacrant à la mise en valeur de la résidence historique avec diverses activités et en enquêtant sur ses aspects encore nombreux et mystérieux. The Invisible Company est son deuxième roman publié.

Enquête sur une présence inquiétante - The Legend of Rosania Fulgosio

Giorgio et Margherita vivent ensemble depuis une vingtaine d'années à Milan, où elle a déménagé de Viterbe et se sont mariés, et où leurs deux filles, Maria et Giovanna, désormais «adultes», sont nées et ont grandi: respectivement quatorze et treize ans.
Giorgio, diplômé en mathématiques mais avec des intérêts multiples allant de la philosophie à la musique ancienne, de l'art médiéval à l'ésotérisme, travaille dans une grande entreprise informatique; Margherita, s'occupe de la restauration des instruments de musique anciens; leur vie se déroule régulièrement, dans la grande ville, peut-être avec un… rêve dans le tiroir: déménager à la campagne et vivre plus en contact avec la nature. Mais les problèmes sont nombreux: la commodité d'accéder au lieu de travail, l'école des filles, la difficulté de trouver ce qu'il y a dans leurs rêves: une maison ancienne, avec des cheminées, des fresques, un parc centenaire autour, et, que demander de plus compte… compatible avec leurs finances. Et donc l'idée est abandonnée.
Un jour, cependant, un fait imprévisible arrive pour bouleverser l'existence de la famille. Margherita apprend accidentellement qu'ils vendent un ancien château à Piacentino; avec une insistance inexplicable il veut à tout prix aller le voir, et, comme si tout à coup une volonté supérieure en avait pris possession, la décision est aussitôt prise: malgré l'apparente absurdité de la chose, malgré les mille difficultés, ce château sera leur.
Mais quelque chose de non-humain semble vraiment résider dans ces murs, où une série de faits, de traces, de messages incompréhensibles impliquent de plus en plus la famille inconsciente et déconcertée. Jusqu'à l'arrivée d'un savant des phénomènes paranormaux, la découverte d'un journal ancien et l'intervention d'un médium, font prendre conscience à notre peuple d'une vérité inconcevable et choquante ...
Ne changeant que les noms des personnages mais pas les événements, l'auteur, actuel propriétaire du château de Gropparello, raconte à la première personne l'incroyable histoire dont il était le protagoniste

.

ENQUÊTE SUR UNE PRÉSENCE inquiétante

La légende de Rosania Fulgosio

Par Gianfranco Giorgio Gibelli

Ed. Tep - Piacenza, année 2004 - pp. 345 coût € 15,50

La société invisible

Ce qui a poussé Gianfranco Gibelli, salarié d'une entreprise informatique, à abandonner la routine désormais consolidée de sa vie milanaise pour se lancer dans cette aventure ne peut se comprendre que si l'on admet qu'il y a des passions plus fortes que la raison: ces plans de l'esprit et de la raison. cœur, attribuable au coup de foudre classique, qui vous convainc - peut-être pas exactement en un instant - de faire vos valises, de charger la famille dans la voiture et de tout changer. Bien sûr, il a fallu aussi la volonté - ou peut-être la complicité - de sa femme Rita, restauratrice d'instruments anciens, pour donner vie à une société qui s'est vite révélée source de découvertes continues, au point de faire ressortir la nécessité de les rassembler dans un livre. .

"Nous savions que le Château appartenait à des familles prestigieuses depuis l'époque carolingienne - dit l'auteur - mais ce n'est qu'au fil du temps que nous avons découvert d'autres types de secrets et de légendes, comme celui de Rosania Fulgosio, une châtellane décédée aux mains de son mari Pietro da Cagnano" . Comme le montre le roman, les nouveaux habitants du château ne sont pas des personnes facilement influençables. En particulier, un mathématicien qui aime philosopher comme Gibelli ne peut accepter sans un combat qu'il a affaire à ce que certains appelleraient des fantômes. Et pourtant, des choses vraiment inexplicables se passaient entre les couloirs et les coins sombres de Gropparello. «Du grenier, à travers un toit très ancien, nous pouvions entendre un pas lourd et un bruit de traînée classique. Mais il n'y avait aucune trace de pas dans la poussière sur le sol. L'équipement du personnel de service disparaissait constamment de manière mystérieuse. C'était aussi devenu un problème de trouver quelqu'un qui était prêt à travailler ici ».

Il va sans dire que ces épisodes et d'autres ne sont qu'une partie des événements décrits dans un roman qui - comme nous l'assure Roberta Manuali de Bastogilibri - peut être lu en une seule fois et représente une opportunité de connaître un lieu un peu plus profondément. qui - bondée d'esprits de tous âges - semble avoir toujours été là et peut-être même avant son existence même, puisque les Celtes avaient choisi la terre comme lieu de culte, au 4e siècle avant JC Mais c'est une autre histoire. Ou peut-être l'un des nombreux de "The Invisible Company".

Château de Gropparello, l'un des plus anciens châteaux d'Italie. En 1994, Gianfranco Gibelli, auteur du roman, devient propriétaire de cette splendide forteresse, et… de ses mystères.
Le château, comme on l'appellera plus tard, était «habité» par d'étranges présences, avec lesquelles lui et sa famille devaient bientôt apprendre à vivre ensemble. L'auteur raconte la légende de la jeune castellana Rosania et sa mort peut-être aux mains de son mari Pietro da Cagnano dans son premier roman autobiographique, Enquête sur une présence inquiétante. Mais lentement, au fil des années, une vision beaucoup plus large et beaucoup plus dense des significations est venue se superposer aux quelques vérités historiques connues jusqu'à présent. Pietrone a-t-il vraiment tué sa femme par jalousie? Ou cette disparition et les événements qui ont suivi sont-ils liés à des raisons plus graves? Pietrone est-il vraiment parti pour une croisade, à l'invitation de l'Église? Quel secret se cache-t-elle dans sa vie à partir de ce moment-là? Pourquoi un demi-siècle plus tard, Mgr Fulgosio, descendant de Rosania, a-t-il pris possession du château et l'a-t-il placé dans le patrimoine de sa famille? Pourquoi les nazis, passionnés d'ésotérisme, ont-ils occupé avec force le château pendant la guerre? Pourquoi ont-ils maçonné une partie substantielle des anciennes caves? Que se cache vraiment derrière ces murs? ...

Il y a beaucoup de questions dont les réponses restent cachées derrière le voile de l'histoire minutieuse, celle sans témoins… naufragé dans la nuit des temps. Mais seuls ceux qui vivent, aiment et essaient de comprendre profondément cet endroit fascinant et ancien peuvent peut-être trouver une nouvelle vérité dans l'intuition et vivre avec elle.

L'AUTEUR

Gianfranco Giorgio Gibelli est né à Milan, où il est diplômé de l'Université de mathématiques, une matière qui le fascine du point de vue philosophique comme «l'art du raisonnement», selon la conception humaniste de la Renaissance. Passionné de musique, de philosophie, de psychologie, d'ésotérisme et fasciné par tous les aspects mystérieux de l'histoire, il écrit son premier "thriller autobiographique" au lycée, basé sur un fait mystérieux dans lequel il avait été impliqué l'été précédent. Après une brève expérience en tant qu'assistant bénévole à la chaire d'analyse mathématique et d'enseignement au lycée, il a rejoint une grande entreprise multinationale informatique chargée de la formation du personnel. En 1993 eut lieu la rencontre avec le château de Gropparello: c'est le «coup de foudre»; il parvient à l'acheter en y allant vivre avec sa femme Maria Rita et avec ses filles Chiara et Francesca et en se consacrant à la mise en valeur de la résidence historique avec diverses activités et en enquêtant sur ses aspects encore nombreux et mystérieux. The Invisible Company est son deuxième roman publié.

Auteur: GIANFRANCO G. GIBELLI

L'ENTREPRISE INVISIBLE

EDITEUR BastogiLibri

Prix: 20,00 euros
Pages: 432
Format: 15 x 21, Livre broché

ISBN / EAN: 978-88-5501-001-6

Série: Chemins narratifs

Château de Gropparello - Parc du château de Gropparello - entrée Via Roma 82/1 - 29025 Gropparello - info@castellodigropparello.it

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Instagram